Une cuisinette où mijote la solidarité

Une cuisinette où mijote la solidarité
13/05/2016

La cuisinette de la Banque alimentaire a fait sa première tambouille hier midi, lors des Rencontr'actées qui avaient posé leurs couverts devant la Quincaillerie, à Guéret.

Même si les Rencontr'actées ont nourri les esprits pendant trois jours, il a fallu également y sustenter les ventres ! D'où l'idée de réquisitionner la cuisinette de la Banque alimentaire de la Creuse. Alain Gravillon, son président, a bien volontiers accepté l'invitation de la Quincaillerie. " Ils étaient intéressés par cet outil que l'on a acquis à la fin de l'année dernière, explique-t-il. C'était l'occasion de faire des démonstrations et qu'ils puissent préparer leur repas de midi. " C'était la première sortie de la petite cuisinette qui a dû faire ses preuves avant d'autres aventures aux quatre coins du département.

" L'objectif pour la Banque alimentaire, c'est que l'on prête cette cuisinette mobile à différents partenaires associatifs. C'est en train de se mettre en place, elle sera par exemple prochainement prêtée a la Mission locale de la Creuse, souligne le président. On espère trouver des partenaires pérennes pour que ce outil voyage sur tout le département lors d'ateliers cuisine. " Car la Banque alimentaire ne sera pas la première utilisatrice de la cuisinette, du moins pas dans l'imédiat, il faudrait pour cela qu'elle trouve des bénévoles pour se mettre aux fourneaux. " Plusieurs Banques alimentaires sont dotées de cuisinettes mobiles, la mettent à disposition ou organisent au sein de leurs locaux des ateliers cuisine. Ça pourra être le cas de la Banque alimentaire de la Creuse quand on en aura  les moyens humains... ". Créer du lien, développer des activités dans le département, apprendre à cuisiner des ingrédients simples qui peuvent venir de la Banque alimentaire plutôt que d'acheter des produits industriels, la recette de la cuisinette ne demande qu'à à être partagée.

Un stand de la Banque alimentaire participait aux Rencontr'actées, l'occasion " de se faire mieux connaître, de sensibiliser et de tenter de recruter des bénévoles ". Face au nombre de bénéficiaires qui ne diminue " malheureusement pas ", la Banque alimentaire a toujours besoin de bras et de bonnes volontés. À côté de cela, Alain Gravillon est plutôt satisfait : " On collecte suffisamment de denrées alimentaires pour répondre au besoin des associations partenaires, on essaie de diversifier au maximum les denrées proposées pour améliorer les repas. On a des partenariats concrets, efficaces et pérennes avec les grandes et moyennes surfaces et l'industrie agroalimentaire du département répond a nos besoins. "

 

 

Cuisinette

 

Elle a été élaborée par la Banque alimentaire de Bourgogne il y a cind ans. Pliable, transportable, elle roule et est constituée de plaques éléctriques, d'un four à micro-onde, d'un système d'évier itinérant avec une réserve d'eau permettant de laver des légumes.